La blogosphère de Charline à Kinshasa

Impressions d'une mundele en R.D.Congo

04 octobre 2007

Crash aérien sur Kimbanseke

Ces derniers temps, je délaisse un peu ce blog: plus le temps, plus l'envie et surtout plus trop d'inspiration pour vous raconter ma petite vie et ce que j'y croise. Ce soir déjà, c'est de nouveau le départ pour la Belgique, moins d'un mois après être revenue de vacances. Non, non :  on ne m'a pas offert une promotion qui me permette de me payer un aller-retour tous les mois, loin de là... (pour des infos sur le service volontaire de la coopération belge, c'est ICI). Il s'agit simplement d'aller régler quelques formalités administratives de fin de contrat, et d'aller resigner pour un an de plus. Avec, à la clé, quelques jours de vacances. Et en cette journée où je sais que je vais passer une horrible nuit dans un avion frigorifique, le cou plié en deux et le dos en compote, j'ai la glandouillante facile, pas envie de me tuer au boulot... Canalblog: here I am !

Je disais donc, ce soir je prends l'avion. Ce soir, heureusement, car ce matin à 11 heures, un cargo russecrashKingasani qui venait de décoller de l'aéroport international de Kinshasa à destination de Tshikapa (Kasaï occidental, au centre du pays) s'est écrasé quelques kilomètres plus loin... à Kingasani, un quartier de la commune de Kimbanseke (à seulement quatre avenues d'un des chantiers du PAIDECO). Le cargo, qui comptait à son bord 27 personnes, appartenait à la compagnie aérienne Africa 1. Sur les 27 personnes, 25 seraient mortes sur le coup. Mais ce ne sont pas les seules victimes, car comme je vous l'ai déjà expliqué, la commune de Kimbanseke est très peuplée, et le quartier Kingasani n'échappe pas à la règle: l'avion a littéralement écrasé deux maisons d'habitation, tandis que d'autres maisons ont également été touchées. Selon ma collègue Elise, qui est actuellement sur place (elle prend des photos pour le Nzela Ya Lobi 3), il y a énormément de curieux autour du lieu de l'accident, et il est donc difficile d'évaluer le nombre de morts ou de blessés. Jusqu'à présent on parle d'une trentaine de morts. Le service incendie de la RVA (régie des voies aériennes) est à l'oeuvre, et 5 heures après le crash, ils sont toujours occupés à extraire des corps des cendres. De son côté, la Croix-rouge est sur place pour fournir les premiers soins et évacuer les blessés vers l'hopital de référence. Plus de précisions arriveront plus tard je suppose, sur vos écrans de télévision.

En 1996, même scénario au centre de Kinshasa, cette fois aussi avec un Antovov, l'avion avait loupé son décollage et avait terminé sa chute sur un marché voisin. Résultat: 250 morts. Au moins, je suis rassurée pour ma propre survie au vol de ce soir: la probabilité est extrêmement faible pour qu'un deuxième avion en partance de Kinshasa ne s'écrase dans la même journée. Enfin, j'espère... Photo: EPA

Posté par charlineakin à 16:36 - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    Recherche de contact

    Bonjour!
    je cherche à entrer en contact avec des jeunes coopérants vivants à Kin. Je vais effectuer un stage à l'ambassade de Belgique. Il me tarde de vous rejoindre dans cette mégapole!!! Je recherche des renseignements sur les possibilités de co-voiturage, de co-location, d'infos pratiques sur le logement, les déplacements et le coût de la vie histoire de gérer un budget pour trois mois de novembre à janvier. A la lecture passionante de ton blog, je me demandais si tu ne pouvais pas me donner un petit coup de pouce au niveau des informations... Car j'en entend des plus contradictoires! Et j'ai cru comprendre que tu restes encore 1 an à kin avec la CTB, d'abord félicitations! Et j'espère que nous pourrons nous rencontrer sur place...
    Cordialement Mina

    Posté par Aminata Boreux, 17 octobre 2007 à 12:31
  • Recherche de contact

    Bonjour!
    je cherche à entrer en contact avec des jeunes coopérants vivants à Kin. Je vais effectuer un stage à l'ambassade de Belgique. Il me tarde de vous rejoindre dans cette mégapole!!! Je recherche des renseignements sur les possibilités de co-voiturage, de co-location, d'infos pratiques sur le logement, les déplacements et le coût de la vie histoire de gérer un budget pour trois mois de novembre à janvier. A la lecture passionante de ton blog, je me demandais si tu ne pouvais pas me donner un petit coup de pouce au niveau des informations... Car j'en entend des plus contradictoires! Et j'ai cru comprendre que tu restes encore 1 an à kin avec la CTB, d'abord félicitations! Et j'espère que nous pourrons nous rencontrer sur place...
    Cordialement Mina

    Posté par Aminata Boreux, 17 octobre 2007 à 12:44
  • Je suis là!

    Je suis un jeune avocat et chercheur,je réside à kinshasa et je peux vous venir en aide pour votre séjour car un ami à une maison de facilitation.N'hésitez pas à m'écrire.
    Me.Patrick Bushunde
    Tél.+243 99 77 00 512
    kinshasa-RDC

    Posté par Patrick Bush, 17 avril 2008 à 14:05
  • A LOUER à KINSHASA

    A LOUER: IMMEUBLE à 1 étage en plein marché de Kasa-vubu.
    Idéal pour ONG (sérieuse) voulant travailler en contact direct avec la population locale.

    Tel: 0032496908468 (Belgique)
    Tel: 00243999946968 (RD congo)
    E-mail: oscarik@hotmail.com

    Posté par Oscar, 22 janvier 2009 à 01:00
  • Et à ouaga ?

    A ouaga, l'aéroport est en plein centre ville, les avions de ligne font du rase-motte au-dessus des maisons. Et comme notre maison est pile l'axe des pistes, on n'y échappe pas... Les premières fois, j'ai vraiment cru qu'ils nous tombaient dessus. Ils volent si bas qu'on pourrait presque faire signe aux passagers...

    Posté par Jo, 09 octobre 2007 à 14:35
  • Mawa

    Si j’ai bien compris, la Mundélé quitte le Congo pour de bon ? Vous nous manquerez horriblement. Mais on est déjà vos fans. Crée un blog en Belgique, on vous suivra ! Okei, otiki biso na mawa, Mama !

    Posté par Alex Engwete, 13 octobre 2007 à 01:29
  • Pas pour tout de suite...

    Et non, c'est pas encore pour tout de suite, le retour aux routes asphaltées, aux agendas culturels épais comme des botins, aux transports en commun fiables, aux mitigeurs de température dans les douches, et à la grisaille quasi-permanente...
    Je suis en Belgique pour mieux revenir: j'ai en effet prolongé mon contrat d'une année supplémentaire.

    Posté par Charline, 14 octobre 2007 à 10:00

Poster un commentaire